Blanchir les châtaignes

Blanchir les châtaignes, c’est enlever les deux peaux, ou téguments, qui protègent le fruit :

  • à l’extérieur, une peau foncée, épaisse, cireuse, parfois même un peu poilue
  • à l’intérieur, une peau claire, fine, duveteuse, nommée « tan »

Si le tégument extérieur est un peu fastidieux à éplucher, c’est surtout d’enlever le tan qui prend… du temps ! Il s’insère profondément dans la chair du fruit. Il peut même le cloisonner complètement.

Blanchir les châtaignes, « c’est du boulot », chaque amateur pourra le confirmer. Il y a quelques dizaines d’années seulement, c’était le travail des soirées d’hiver. La famille et parfois quelques voisins se réunissaient le soir, auprès du cantou, la grande cheminée typiquement corrézienne. Chacun, avec son couteau, participait à la veillée, discutant des dernières nouvelles ou racontant de veilles histoires.

Heureusement, nous avons bricolé et adapté une machine qui permet de faciliter le processus. Mais la châtaigne reste un produit qui se mérite : chaque fruit passe ensuite entre nos mains pour un dernier tri et une finition de grande qualité.