Biologie du châtaignier

Chapitre un peu technique sur le châtaignier.

Nom commun : châtaignier

Nom latin : Castanea sativa

Famille : Fagaceae (comme les chênes)

Mode de reproduction :

A l’extrémité de chaque rameau, se développent des fleurs mâles nommées « chatons » et des fleurs femelles (on parle de monoécie stricte). Les mâles fleurissent en premier (protandrie) : elles libèrent un pollen très parfumé. Puis des fleurs femelles mûrissent et sont pollinisées par le pollen d’autres arbres (allogamie). Dans un verger, il faut donc associer des variétés pollinisatrices avec des variétés productives.

Le vent est le principal transporteur du pollen (anémophilie). Une petite part des fleurs est pollinisée par les insectes comme les abeilles (entomophilie), qui en font leur miel.

Les bonnes conditions pour la pollinisation sont donc un temps chaud, sec, un peu venteux.

Les fleurs mâles vont flétrir, tandis que les fleurs femelles pollinisées vont perdre leurs pétales, se transformer en petites bogues, grossir, puis mûrir.

Chaque fleur femelle contenait trois ovules, qui donnent trois châtaignes dans la bogue. En réalité, il arrive qu’une ou deux des trois châtaignes avorte, en raison d’une météo défavorable.

Une fois les fruits mûrs, les bogues deviennent dures, sèchent, et s’ouvrent généralement pour laisser tomber leurs fruits, avant de tomber elle-mêmes peu après.